Le bison fête ses 1 an !

Publié par

 » Il faut choisir : se reposer ou être libre. »  Thucydide

Je suis heureuse de fêter aujourd’hui la première année de Buffalo Voice, stratégie digitale.

Créée dans le double objectif d’être indépendante dans ma gestion quotidienne, et de développer une expérience plus vaste après avoir exercé mon métier dans une seule entreprise, durant plus de 5 ans, cette activité, liée à un domaine naissant et chaotique, avouons-le, révèle des pans entiers de l’Homme et de la société, qu’il m’importe de traiter correctement, avec intérêt et implication.

1anBison

Aujourd’hui, 6 clients de qualité m’ont fait confiance, à commencer par mon ancien employeur, formateur et mentor, la maison d’édition Les Belles Lettres où chaque personne que j’ai pu croiser durant 9 ans, ou avec laquelle j’ai travaillé possède une personnalité hors du commun, une expérience étonnante, loin de tout cliché, une vocation profonde et un sens du devoir et du sacrifice assez inouïs en ces temps désabusés et massivement égoïstes.

Bien entendu, on démarre souvent avec ses connaissances.

Mon conjoint, et son activité radicalement différente, le transport régional, m’a laissé le convaincre de l’importance d’une présence en ligne maîtrisée et sur mesure ;

Une de mes bonnes amies, romancière corse, a souhaité que je l’aide à revenir sur un réseau social qu’elle ne supportait plus, en l’accompagnant et en la protégeant, lorsque son écriture lui demande de s’absenter de toute sollicitation quotidienne. Nous avons beaucoup réfléchi et avancé sur cette notion importante d’autopromotion caricaturale à éviter, qui écorche la sensibilité et le désir de repli nécessaire à toute personne élaborant une oeuvre profonde, tout en devant maintenir une régularité en ligne ;

Le coach qui m’a accompagnée dans ma reconversion professionnelle avec patience et bienveillance, et qui a décidé de me confier le lancement de la stratégie digitale de son cabinet alors encore absente du web ;

Une future libraire de ma région, ayant entendu parler de mes services par une amie commune et souhaitant lancer sa stratégie de communication globale en même temps, voire en amont de l’ouverture de sa boutique ;

Un écrivain, poète et peintre, multi-facettes, de grand talent, lui aussi de mes contacts, souhaitant refaire son site internet et organiser la communication de ses différentes activités artistiques ;

Pour tous, j’ai étudié l’environnement de leur culture d’entreprise, de leur domaine, de leur environnement web, nous avons travaillé à une typologie fine de leur clientèle cible, aux solutions pratiques, faciles, peu onéreuses afin de maintenir leur communication dans la durée et la qualité, en s’adaptant aux changements digitaux, aux modes et aux innovations de leur secteur. Mais j’ai également appliqué : ouverture des comptes, création des visuels, des blogs, des sites vitrine, d’une identité visuelle, parfois. J’ai également formé la plupart d’entre eux, fidèle au précepte « ne me donne pas de poisson, apprends-moi à pêcher ». Les micro structures ont besoin de couteaux suisses, il fut important d’apprendre rapidement ce que je ne savais pas encore appliquer seule.

J’ai été épaulée et aidée moi-même : une graphiste amie m’a initiée au webdesign, un développeur m’a donné ses conseils amicaux en création de site et référencement, d’autres libraires m’ont parlé de leur projet et de leur façon d’aborder la communication, on a gardé mon petit, on m’a offert des fruits et légumes, on a écouté mon découragement passager, mes craintes et mes doutes, compris ma fatigue et mes difficultés, salué mes réussites et le soutien que j’apporte, à mon tour, à mes clients en absorbant à leur place le stress que je peux, en dédramatisant certaines situations, en valorisant ce qu’ils font, car je les crois nécessaires et formidables. Cette solidarité n’ayant pas peur de la concurrence m’a appris beaucoup sur l’ouverture nécessaire des métiers les uns aux autres.

Le tout en conservant une mentalité de guerrière : ne jamais attaquer mais s’attendre au combat à tout instant, et être préparée et à la défense, et à la riposte. Et, toute personne travaillant une fois dans sa vie le sait, les bassesses et la médiocrité, l’envie et le conflit se font rarement attendre, surtout quand un projet nous tient à coeur, et aucune bougie ou smiley n’a jamais désarmé les ennemis qui ne portent plus leur nom et peuvent tarder à se déclarer ouvertement. Une bonne préparation, si elle n’épargne pas le vertige d’aller prendre sa place et la conserver, permet une souplesse et une assurance nécessaire en cas de problème.

Est-ce que je regrette le salariat ? Je repense avec nostalgie à beaucoup d’aspects qui me manquent, dont celui, humain, de partager les charges et les joies, les peines et les succès avec des collègues attentifs et drôles. La sécurité, toute relative ceci dit, les consignes qu’on peut attendre, se délestant d’une grande charge mentale, la logistique, que personne n’assure plus à ma place.

Mais cette aventure me correspond, j’ai besoin d’espace, d’aventures, de destins à croiser et à aider, de me sentir libre, fût-ce illusoirement, de mériter mon salaire en étant fière de chaque euro reçu, de défis quotidiens, d’apprendre sans cesse de nouvelles choses, et j’aime le vertige de chaque matin qui annonce une journée dont je ne devine qu’à peine les contours. J’ai besoin de ne voir personne sur plusieurs jours s’il le faut, parce que mon tempérament le réclame. J’ai besoin de fixer mes priorités, trier les urgences, jouer avec les heures et les jours sans me soucier de « ce qui se fait » ou non, en accord avec mes interlocuteurs pour lesquels je m’efforce de créer un modèle de travail toujours en accord avec leur rythme idéal. Le « sur mesure », c’est d’abord la disponibilité réelle, éprouvée, que l’on offre ou non à son client.

Je suis donc heureuse d’entamer cette deuxième année, avec un carnet de missions plein, des projets, des envies, des formations à venir.

Et à tous ceux qui m’accompagnent, ou m’ont accompagnée, je dis un grand MERCI.

Je vous offre un peu de musique énergisante pour l’occasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s